Kubernetes, la pièce maîtresse pour construire une plate-forme de développement d’applications modernes

Posté le 22/01/2020 by VMware_France
DISCLAIMER: cet article a plus d'un an et peut ne pas être à jour avec les événements récents ou les informations nouvellement disponibles.

 

De nos jours, les entreprises de tous secteurs dépendent désormais d’applications pouvant être développées et utilisées en interne de façon très rapide. Cette réactivité est même désormais essentielle pour leur permettre de s’adapter aux exigences du marché qui ne cessent d’évoluer. Pour ce faire, les entreprises ont besoin d’une infrastructure capable de gérer cette flexibilité de déployer à grande échelle et gérer des charges de travail traditionnelles, Cloud native ou SaaS (Software-as-a-Service), ainsi que d’autres services dans des environnements multi-cloud.

Sachant que 80 % des logiciels développés en interne sont désormais compatibles avec le Cloud ou entièrement Cloud native (selon Gartner), leur fonctionnement nécessite une infrastructure modernisée. Pour bien fonctionner, celle-ci doit respecter trois critères : elle doit être homogène, gérée et gouvernée de façon cohérente et disposer d’une sécurité intrinsèque. En d’autres termes, pour vouloir l’extraordinaire, il faut viser la simplicité.

 

L’unification par le socle

 

Pour simplifier les opérations, les entreprises doivent créer un socle numérique, une couche logicielle omniprésente essentielle pour faire fonctionner les applications, les services et les expériences qui permettront de faire évoluer notre société. Cette couche viendra fournir la plate-forme permettant de générer une valeur métier, de créer le meilleur environnement pour les développeurs et d’aider le département IT à gérer efficacement les applications existantes et nouvelles sur n’importe quel Cloud ou appareil, avec une sécurité intégrée.

Ce socle aide également les développeurs à développer plus rapidement, sur n’importe quelle infrastructure, qu’il s’agisse d’une infrastructure de Cloud public, de Cloud privé ou en périphérie. Cet aspect est vital, comme indiqué précédemment, car il faut reléguer au passé l’époque où les entreprises attendaient cinq à six mois qu’une application soit développée. Il assure également le développement et le fonctionnement des applications basées sur le Cloud et des conteneurs, où les clients peuvent avoir recours à Kubernetes en tant qu’outil automatisant l’infrastructure à grande échelle. En connectant les développeurs aux opérationnels, Kubernetes sécurise à grands pas sa place en tant qu’acteur clé dans l’avenir du développement des infrastructures et des logiciels.

Ce point de vue est soutenu par Gartner, qui prévoit que d’ici 2022 plus de 75 % des entreprises à travers le monde exécuteront des applications conteneurisées en production, soit une hausse significative par rapport au pourcentage actuel, qui est inférieur à 30 %.

 

Kubernetes, orchestrateur d’agilité

 

C’est pourquoi nous avons introduit VMware Tanzu, un portefeuille de produits et de services qui transforment la manière dont les entreprises créent, exécutent et gèrent les logiciels sur Kubernetes. Ce portefeuille comprend Project Pacific, un programme bêta qui aide les entreprises à intégrer Kubernetes à leurs socles software-defined (dans les faits, cela les prépare au moment où elles seront prêtes à utiliser la technologie). Le même scénario peut se dérouler on premise ou dans un Cloud hybride, l’important est qu’il s’agit d’un exemple de la vie réelle montrant comment nous assurons une homogénéité sur les plateformes, à l’aide de la technologie que les entreprises déploient déjà.

VMware Tanzu Mission Control offre une vision globale en proposant un point de gestion unique pour les clusters Kubernetes, indépendamment de l’emplacement où ils s’exécutent. A nouveau, elle permet de couvrir le Cloud hybride, les Clouds publics et services Kubernetes gérés, pour centraliser la gestion et les opérations, quel que soit l’environnement, et permettre aux entreprises de construire la bonne plate-forme afin de développer les applications dont elles ont besoin.

Bien entendu, disposer d’un moyen cohérent pour opérer et gérer des opérations est une chose mais comme mentionné auparavant, une protection est également nécessaire. Cependant, cette tâche se révèle de plus en plus difficile à réaliser, au vu des menaces toujours plus sophistiquées et qui se perfectionne plus vite que les solutions déployées pour les combattre.

De l’importance de la sécurité intrinsèque

 

Au cœur de cette démarche figure la sécurité intrinsèque, qui s’étend de la charge de travail au Data Center, du multi-cloud à la périphérie. C’est la seule manière dont les entreprises peuvent protéger leurs déploiements d’applications modernes sans entraver l’innovation et la flexibilité dont elles ont besoin. On ne peut pas parler d’offrir de nouvelles expériences, de nouveaux services ou même de nouvelles technologies sans savoir clairement comment ceux-ci seront sécurisés : non pas comme une pièce rapportée, mais comme un élément intrinsèque aux applications, au même titre que les données traitées ou l’environnement d’exécution.

Notre acquisition de Carbon Black booste nos offres de solutions de sécurité intrinsèque, pour aider nos clients à adopter une approche exhaustive de la protection des terminaux et des charges de travail. En outre, cette collaboration permettra de déployer des analyses avancées en matière de cybersécurité pour accompagner nos clients à arrêter les cyberattaques et à accélérer les temps de réponse.

Comme je l’ai mentionné auparavant, peu importe le secteur dans lequel vous exercez vos activités – l’application moderne est devenue la définition de la réussite. J’espère vous avoir donné des pistes sur la manière de créer l’environnement qui permettra à votre entreprise de créer, d’exécuter, de gérer, de connecter et de protéger ces applications, et ce faisant de concrétiser les expériences que vos utilisateurs rechercheront systématiquement.


Categorie: Actualités et temps forts

Mots-clés : , , , , , , , , , ,

Articles similaires

Posté le 20/08/2019 par VMware_France

Polypore choisit la virtualisation hyperconvergée de ses trois data centers avec VMware

  Le groupe opère dans 25 sites, dont 21 usines dans le monde, emploie près de 1800 collaborateurs sur quatre continents. Parmi eux, 70 travaillent dans les services informatiques du groupe, veillant sur les datacenters, centres névralgiques de l’activité, qui garantissent la pérennité et l’efficacité de la production industrielle.

Posté le 16/09/2019 par VMware_France

Comité international de la Croix-Rouge (CICR) : comment VMware est parvenu à sécuriser les opérations du plus grand réseau humanitaire au monde 

  32 conflits armés sévissent actuellement à travers le monde et le nombre de catastrophes ne cesse d’augmenter, impactant ainsi des millions de personnes. Une des tâches les plus importantes du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) consiste à leur apporter l’aide d’urgence dont elles ont besoin et soulager la souffrance humaine, protéger la vie et la santé des populations, […]

Posté le 12/06/2019 par VMware_France

L’IA, le nouveau pare-feu contre les cybermenaces de demain ?

En dépit de sa popularité et de son avenir prometteur, l’Intelligence artificielle reste assez limitée dans ses capacités. En effet, l’IA et l’apprentissage automatique s’appuient sur des données, et n’ont pas d’opinions propres. Lorsque l’on interroge Alexa sur la météo ou sur le temps de cuisson d’un aliment, l’assistant me donnera des réponses relativement précises. […]

Commentaires

Pas encore de commentaire

Ajouter un commentaire

Your email address will not be published.

This site uses cookies to improve the user experience. By using this site you agree to the privacy policy